Revenir en avant

seuls les mots rompent le silence, tout le reste s’est tu. si je me taisais je n’entendrais plus rien. mais si je me taisais les autres bruits reprendraient, ceux auxquels les mots m’ont rendu sourd, ou qui ont réellement cessé.

Samuel Beckett

CRÉDITS

Un projet de Line Nault créé en étroite collaboration avec Alexandre Burton (lutherie numérique) ainsi qu’avec Eric Forget (Interprétation), Carl Trahan (scénographie), Patrice Moise (lumières)

Partenaires: CALQ (danse) , Artificiel, TANGENTE, Mois Multi, Espace Libre,Soup soup,

PRÉSENTATIONS

Festival Mois Multi
Méduse, Québec
2 et 3 février 2005, Méduse. 20h

Série le Corps Électronique
Tangente, Montréal
15 au 18 avril 2004, Tangente. 20h.

Laboratoire de création
Studio Espace Libre, Montréal
10 au 24 août 2003, Espace Libre.

[2004, spectacle, 50 minutes]

Revenir en avant dévoile la trace que laisse le passé sur le présent et le devenir et permet aux domaines somatique, médiatique et numérique de coexister dans un même espace de création. Le noyau de Revenir en avant est un lexique de quarante mouvements dont chacun représente un phonème de la langue française. Neuf phrases ont été tirées de textes littéraires et philosophiques traitant du temps, de l’espace et du corps en tant qu’abri du langage. La transcription phonétique de ces phrases constitue la structure formelle de la chorégraphie. Revenir en avant est un véritable métalangage où la chorégraphe recourt à la phonétique des mots comme grammaire commune à la danse, au son et à l’image numérique. Ossature invisible de la pièce, les phrases se dévoilent peu à peu à travers l’appareil physiologique, technologique et esthétique de ,Revenir en avant, dans une fusion étonnante.

Document de présentation disponible ici

Extrait de la transcription phonétique

La transcription phonétique complète est disponible ici

Revenir en avant (extraits) générale Tangente 2004