BIOGRAPHIE

Line Nault s’intéresse au perceptif plus qu’au spectaculaire. Par le corps qui parle ou qui bouge, elle fait apparaître les structures invisibles des mécanismes humains et des comportements de machines. Elle qualifie sa démarche d’interstitielle, tant dans son travail sur le corps que dans son regard sur les pratiques artistiques.

Line présentera en 2018, SuperSuper une oeuvre performative avec danse, vidéo et lutherie numérique interactive. Artiste associée chez Recto Verso de 2011 à 2016, elle y a produit dans le cadre de son mandat artistique,(installation participative), 2012 (installation interactive) et Attachée (en version spectacle, installation-performance, et livre). Par ailleurs, elle a présenté ces dernières années Super 8, La problématique de l’erreur, Kitmobile, L’espace des autres, Revenir en avant, et Vivarium. Souvent, ses projets sont articulés autour d’une lutherie numérique conçue avec le studio Artificiel. Dans ce contexte, elle a participé, avec les membres de l’équipe, aux projets Séquelles diffusion et Boules.

Outre ses projets personnels, elle a aussi collaboré à titre d’interprète, de chorégraphe et de conseillère pour différents créateurs et organismes autant pour la danse, le théâtre que les arts multi. Parmi eux: Eric Forget, Olivier Choinière, Karine Denault, Lynda Gaudreau,Martin Bélanger, Manon Oligny, Brigitte Haentjens, Marie-Claude Poulin (kondition pluriel), Louis Champagne, Benoit Lachambre, Stéphane Crête, et les compagnies Québec Art Cité, Trans-Théâtre, Code D’accès, Momentum, L’ange à deux têtes et Tournifolie. Elle a présenté et dansé sur la scène locale et internationale.

Pas très loin de la création, Line donne  des ateliers de recherche autour des dispositifs technologiques issus de ses projets artistiques. Elle enseigne aussi la Gyrotonic et la Gyrokinesis. Elle organise l’événement Vendredi Bouilli depuis 2014 dans le studio Artificiel. Elle  est diplômée  au Baccalauréat en danse  et aux études supérieures en éducation Somatique à l’UQAM