2012

10 mars- Ce matin, je suis la première à me lever. J’ai tout le paysage pour moi toute seule, la pente enneigée m’attend.Tout le monde dort, je lis une bédé au soleil dans la salle à manger, et la pente m’attend. La descendre…

CRÉDITS

Un projet de Line Nault réalisé au studio artificiel avec Alexandre Burton (logiciel video) et Guillaume Arseneault (développement technique).Elle tient à souligner le travail de Mélissa Guay à la correction des textes du journal 2012 et d’Audrey Villiard à la correction images.

Line tient à remercier toutes les personnes qui se retrouvent (souvent sans le savoir) sur les capsules vidéo, ainsi que la Ville de Québec, le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Une production Recto Verso

PRÉSENTATIONS

  •  le 20 et le 22 décembre 2012 , le 5 février 2013 et le 21 octobre 2013 au studio Artificiel
  • du 13 au 23 février 2014 MOIS MULTI salle méduse (Québec)
  • du 8 mai au 8 juin 2014 Biennale Internationale d’Arts Numériques Maison de la culture Mont-Royal(Montréal)

[2013, installation]

2012 est un projet d’installation vidéo interactive regroupant des vidéos relatant des instants du quotidien vécus et captés chaque jour par l’artiste Line Nault qui joue à croire que la fin du monde est bel et bien pour 2012…

Depuis le premier janvier 2012, chaque jour, elle écrit quelques lignes sur ce qui lui reste de sa journée, ce qui lui semble déterminant. De cette écriture, de la résonance de ces mots, elle se prend sur le vif en images vidéos. Elle s’amuse alors à créer un jeu de miroirs entre sa mémoire de la réalité et la transposition conceptuelle de celle-ci par son corps en mouvement. C’est cet acte créatif autour du quotidien et de la fatalité de la vie qui devient pour elle une source d’espoir; tant que l’humain est créatif de son présent, il sera serein et prêt quoi qu’il arrive.

Description technique dans le lieu de présentation:

Une projection vidéo de 3.3m par 2m diffuse une masse de clips vidéo empilés les uns sur les autres; leur son est diffusé en stéréophonie. Chaque couche de vidéo est un clip représentant une journée de l’année 2012. Cela crée une texture visuelle dense, issue de ce générateur de permutations infinies, mais dont des bribes sont lisibles: on peut y discerner certaines actions, certains objets. La texture est envoutante, complexe. Au bas, une bande noircie traverse l’écran; il s’agit des textes superposés correspondant aux vidéos qui défilent lentement à différentes vitesses.

Lorsque le spectateur s’approche de l’écran vidéo, il focalise la trame vidéo, on peut alors voir une trame isolée, et lire le texte qui s’y rattache. Quand le spectateur se déplace, il déplace par le fait même son curseur et peut donc explorer la vidéo de façon plus directe. Si plusieurs personnes sont présentes, elles combinent leur effort pour révéler une plus grande zone.

Cette installation-vidéo interactive convient au mode galerie dans une pièce tranquille (minimum 400pi carré).

2012 - installation interactive

2012 - Entrevue avec Line Nault

Previous

Next